Big Carp | A propos de John Llewellyn
17263
page,page-id-17263,page-template-default,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-6.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.4,vc_responsive

A propos de John Llewellyn

John Llewellyn – Mon histoire en quelques lignes.

Né 1957. Pecheur de carpes depuis Presque 45 ans

UK record personnel: 52lb 4oz (Bruno from Dinton Pastures).

France record personnel: Mirror 80lb 8oz. Common 65lb. Amour blanc 57lb.

JL-fishJ’ai pêché ma toute première carpe avec un morceau de pain à Darenth  lake en 1967, quand j’avais 10 ans.  J’en ai attrapé un peu plus à Horton Kirby ou je pêchais pour tout ce qui mordait  et ce n’est que quand j’ai rejoint les pêcheurs de Kingsmoor dans les années 1970 et que je commençais à pêcher au lac de Moorlane que j’ai vraiment commencer à pêcher sérieusement les carpes. J’ai pêché ma première 20lb à Moorlane pendant l’hiver 1972 sur un petit morceau de pâté de viande. J’en ai pêché trois de plus de ce poids magique et pour l’hiver c’était un bon résultat ! J’ai commencé à toucher des poissons plus gros quand j’ai commencé à pêcher dans la gravière de Taplow à côté de Maidenhead. Nous utilisions des «pâtes spéciales » moulées autour de l’hameçon et à cette période nous n’avions pas encore découvert le montage au cheveu et les bouillettes. J’ai toujours été fasciné par les appâts et à ce moment mon appât favori était des pellets à truite avec un ajout de PYM (un conditionneur de birdfood).  J’utilisais autour de l’hameçon une grosse boule de pâte que je trempais dans de la poudre de PYM avant de jeter le tout. J’ai attrapé beaucoup de carpes comme ça.  J’ai ajouté de la poudre de curry et c’était impressionnant. Puis j’ai augmenté la dose moyenne et l’appât était si fort que l’on aurait pu se brûler la bouche-mais la carpe semblait toujours l’aimer. C’était un grand jour.

Le montage au cheveu et les bouillettes sont arrivés un peu plus tard et les méthodes modernes de pêche à la carpe étaient lancées. C’était une période excitante et nous expérimentions avec toutes les sortes d’ingrédients, d’arômes et de montages. Quelques recettes d’appâts étaient fantastiques et certaines inutiles car souvent nous en mettions trop à l’intérieur. Nous avions d’excellents additifs et même si nous utilisions de petites quantités nous ruinions les appâts car nous en mettions de trop. Toutes ces  expériences étaient grandes et j’ai appris beaucoup pendant ces jeunes années.

J’habitais en Suisse pendant deux années de 1977 à 1979, je travaillais pour Nestlé dans le laboratoire de recherche à Vevey sur les berges du lac de Genève. J’étais impliqué essentiellement dans la recherche sur le sucre, les sucrants et les rehausseurs de goût. C’était fascinant et j’ai beaucoup appris au sujet de différents ingrédients et des exhausteurs de goût qui peuvent  réellement améliorer l’appât. J’ai ainsi appris d’innombrables leçons sur la combinaison d’ingrédients pour réaliser des équilibres nutritionnels et comment certains ingrédients travaillent en synergie avec d’autres améliorant ainsi le goût. Il y a eu de nombreuses leçons qui m’ont servi à formuler correctement ma recette d’appât.

Top quality Food baits like the Hydro are important if you are targeting big fish

Top quality Food baits are important if you are targeting big fish. Mixing bait sizes helps too.

Il n’y a aucun doute que plus l’appât est meilleur, plus les poissons veulent le manger et donc plus facile ils sont à attraper. Et ceci est particulièrement vrai quand on recherche les gros poissons. Les gros poissons sont plus vieux, plus expérimentés et plus prudents mais ils doivent manger plus. Leurs organes sensoriels sont plus développés et extrêmement sensibles aux signaux de nourriture naturelle comme les acides aminés, ribonucléotides, sels biliaires, etc. Ils peuvent détecter ces composants facilement avant de prendre l’appât dans ces lèvres. Si cela sent « juste » et que cette nourriture est bonne à manger, les carpes l’aspirent dans leur bouche et la colle au palais qui est extrêmement riche en papilles gustatives afin d’analyser ses composants avant de l’engamer. Cela ne dure que quelques millièmes de secondes, mais dans cette fraction, les carpes déterminent la valeur nutritionnelle de la nourriture en bouche et décident de l’engamer ou de la recracher si elles la jugent mauvaise. Tout comme elles recrachent le gravier, la vase, les morceaux d’algues, etc, qui ne les intéressent pas. Les aliments intéressants sont aspirés puis broyés dans la partie profonde de la bouche par les dents pharyngiennes et enfin ingérées. Les carpes savent exactement ce qui est bon et ce qui ne l’est pas. Leur donnant ainsi la source nutritionnelle intéressante pour leur métabolisme qu’elles recherchent et qu’elles mangent avec confiance.

J’étais revenu en Angleterre depuis plusieurs années et en 1986 j’ai décidé de partir à nouveau, cette fois-ci pour habiter à Paris. J‘y ai habité pendant deux ans, poursuivant mon rêve de médaille olympique en escrime. J’ai concouru aux jeux olympiques de Moscou en 1980, Los Angeles en 1984 et aussi à Séoul en 1988 ou c’était ma dernière chance de médaille olympique. Les français étaient les meilleurs du monde à cette époque, c’est pourquoi j’avais décidé de m’entraîner à Paris avec l’équipe olympique française et ainsi me donner la meilleure chance pour Séoul,…, mais là c’est une autre histoire !

1989 and Carpro my first attempt at selling carp bait

1989 and Carpro my first attempt at selling carp bait

Entre les sessions intensives d’entraînement et de compétitions, je passais mes heures à la pêche, aussi longtemps que je le pouvais ! Le lac du bois de Vincennes et de Boulogne ne contenaient à cette époque que très peu de carpe et je décidais donc de commencer à pêcher la rivière Seine. Il n’y avait pas d’eau « commerciale » à cette époque et très peu d’informations disponibles sur la pêche de la carpe, c’était le temps des pionniers et tout restait à découvrir. Je préparais mes appâts dans ma cuisine et je « vidais »  les eaux du coin avec mes bouillettes faites maison. Cela c’est très vite su autour des étangs et j’ai commencé à préparer des appâts pour quelques copains. La demande a finalement grandit et j’ai ouvert une petite compagnie pour me faire un peu d’argent de poche, vendant des bouillettes et quelques kit prêt à l’emploi. Je l’avais appelé « Carpro ». C’était un succès immédiat mais comme la demande grandissait encore, je trouvais de cela commençait à compromettre la raison pour laquelle j’étais en France :un programme d’entraînement de deux ans pour préparer les jeux olympiques de Séoul.  Je devais me concentrer sur l’entraînement et donc je décidais à contre cœur d’arrêter de faire des bouillettes ou tout du moins de mettre cela en attente.

Après les Jeux Olympiques où j’ai atteint les quarts de finale, je suis retourné vivre en Angleterre ou j’ai commencé à travailler comme coach national d’escrime, spécialité en épée. Après cette carrière de compétiteur, je disposais de plus de temps pour pêcher. Je voyageais régulièrement en France et plus loin aussi : en Italie, Espagne et Hongrie.  C’était une période très excitante. J’ai attrapé ma première 50lb en 1989 et aussi découvert les amours blancs. J’ai attrapé quelques monstres jusqu’à 57lb dans le magnifique lac volcanique près de Rome.

Mes pêches étaient toujours planifiées en courtes sessions, je m’accaparais de courts moments à chaque fois que je le pouvais pour pêcher ou des escapades de quelques jours.  Il en est toujours de même aujourd’hui. J’ai appris à adapter ma pêche et mes appâts et l’application de mes appâts pour  donner le meilleur sur le peu de temps disponible.  Avec les années, j’ai pêché des centaines d’eaux différentes à travers l’Europe et en Angleterre et je peux mettre à la lumière quelques éléments « clés » essentiels du succès partout où j’ai pu pêcher : premièrement, l’emplacement, pêcher le bon endroit et trouver les lieux d’alimentation. Deuxièmement, il n’y a pas de doute qu’un bon appât  soit un facteur essentiel pour attraper des gros poissons et certainement pour les attraper régulièrement. Bien sûr, vous n’avez pas besoin d’utiliser des bouillettes pour attraper des carpes. Un monstre peut être attrapé sur un morceau de plastique avec un sac pva, quelques grains de maïs, avec un zig rig et je les utilise si je pense que c’est la meilleure façon pour attraper le poisson que je recherche. J’ai attrapé un grand nombre de poissons avec ces tactiques. Cependant, tous les pêcheurs que je connais qui recherchent régulièrement à attraper des gros poissons utilisent de bons appâts et parmi ceux-là : les bouillettes.

A true English beauty

A true English beauty

John Baker habite à moins de cinq minutes de mon domicile et je le connais depuis très longtemps. JB est moins connu de nos jours que quand il était un jeune pêcheur de carpe mais son nom est bien connu de tous les carpistes de l’ancienne génération. JB a démarré l’une des toutes premières sociétés de commerce d’appâts, «Bait ‘78’» créée en 1978. Celle-ci fonctionne encore, elle s’appelle «John Baker Baits». JB vend une petite quantité d’ingrédients et d’arômes spécialisés. John Baker fait partie de la « scène carpe » depuis les tous premiers jours et ces connaissances sur les arômes et les attractants sont à nulles autre pareilles.

Tout a pris son sens quand j’ai parlé à JB des appâts pour les gros poissons et que nous avons mis en commun nos idées et nos expériences pour développer la gamme Big Carp avec des recettes d’appâts qui utilisent les arômes spéciaux de JB. Ce sont des appâts que les carpes reconnaissent instantanément comme de la bonne nourriture, qu’elles avaleront la première fois qu’elles les voient et les chercheront plus encore aux alentours. J’ai toujours fait le nécessaire pour rechercher le meilleur et j’ai appliqué cela aux appâts. Je ne voudrai jamais faire de compromis sur la qualité et je peux vous assurer que nos appâts sont les meilleurs disponibles.

J’ai continué de pêcher en Angleterre comme à l’étranger, pêchant beaucoup de magnifiques poissons au-dessus de 40lb. J’adore aussi pêcher pour d’autres poissons et avec les années j’ai pêché des barbeaux jusqu’à 16lb2oz, des chevesnes jusqu’à 7lb2oz, tanches to 9lb8oz et perches jusqu’à 4lb11oz. En 2006 j’ai décidé de m’attaquer aux gros poissons anglais de Dinton. J’ai eu vraiment une bonne saison là-bas, pêchant 9 poissons en seulement 21 nuits. J’ai passé beaucoup de temps sans pêcher, marchant régulièrement autour pour observer le lac, pour connaître les lieux et amorcer régulièrement quelques appâts avant mes pêches. Je pêchais que pour une nuit à chaque fois, attendant les meilleures conditions météorologiques pour maximiser mes chances. Le poisson que j’ai piqué très tôt le matin pendant une tempête de janvier était Bruno à 52lb4oz. Mon record personnel en Angleterre et quel poisson fantastique.

J’ai la chance d’avoir une équipe de pêcheur incroyable à travers l’Europe dans l’équipe Big Carp avec des pêcheurs de renommés au top: en France, Italie, Espagne, Belgique et République Tchèque, tout comme en Angleterre. Dans notre équipe anglaise, il y a moi-même, John Baker et Terry Edmonds. J’ai rencontré Terry pour la première fois il y a quelques années grâce à Steve Harrison. Terry a aidé Steeve dans le développement d’une gamme de cannes pour surf casting et j’ai réservé une leçon car je tenais à améliorer mon lancer. Beaucoup d’entre vous connaissez Terry pour ces lancers fantastiques mais c’est aussi un pêcheur d’expérience qui a attrapé beaucoup de jolis poissons dans des eaux très dures. B       eaucoup de pêcheurs de l’équipe écrivent dans des magazines spécialisés et ils aident à promouvoir les produits Big Carp et représentent la compagnie sur les berges et dans les salons. Ils aident aussi à tester et développer des nouveaux ingrédients et appâts, ils me donnent d’innombrables feedback car ils pêchent une grande variété d’eaux différentes.

The fantastic 'Bruno' from Dinton at 52lb4oz

The fantastic ‘Bruno’ from Dinton at 52lb4oz

e pêche la carpe maintenant depuis plus de 40 ans et je suis toujours aussi fou de cela comme si j’étais un adolescent. Je n’ai aucune idée de combien de grosses carpes j’ai pu attraper pendant toutes ces années et tout comme mon gros poisson anglais, j’ai piqué énormément de 50lb, plusieurs 60lb, quelques 70lb en France et en Italie et un record personnel à 80lb8oz. J’ai une totale confiance en mes appâts et donc je peux me concentrer pleinement sur tous les autres aspects importants de ma pêche : localisation, stratégie d’amorçage, présentation, etc…

Les appâts Big Carp sont réellement exceptionnels. Ce sont les appâts que j’utilise et si vous voulez utilisez vraiment les meilleurs appâts disponible, le choix est clair : allez chez Big Carp.

En espérant vous rencontrer au bord de l’eau.

John